La dame

 

Une dame de noir vêtu déhanbulait sans but précit. Brillante, la lune du soir éclairait la paver humide et froide. Une penser malveillente résonait dans le silence de la nuit. Une vielille boîte à image projetait des images d’un coup entreid de danser. Il semblait tellement heureux. Se que pensait la dame, mais s’avait telle réellemnt se que d’être heureuse. Elle songeait à des moment de sa vie qui ne fut que passer trop vite.Un homme vétû de son ombre, s’approcha de la dame sans faire de son. Un objet fandit l’aire d’un coup sec et net. Cette femme se retrouva à la seconde prêt par terre sur le sol humide du soir. Des gouttelette de couleur rouge virevolairent dans tous les sans. La musique du silence que faisait la pluit rouge était douce à se luit qui était la debout et observait cette femme. L’homme se débarasa de son ombre couvert de sang vie. Il le dépossat sur la femme qui se vida de sa vie. Cette femme était-elle heureuse maintenent, seul la lune fut le témoin de cette danse tragique.

Cet article a été publié le Samedi 19 janvier 2008 à 10:05 et est catégorisé sous Nouvelle Littéraire. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


NOUAKCHOTTONLINE |
Immobilier et Finance: votr... |
badrpauleta |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le rugby et plain d'autre t...
| ASSOCIATION HISTOIRE MILITA...
| asiasialarabi